Month: février 2016

L’Association de Défense des Valeurs de la Résistance (ADVR)

L’ASSOCIATION DE DÉFENSE DES VALEURS DE LA RÉSISTANCE vient de mettre en ligne son site sur internet.
Grace à lui, vous pouvez désormais découvrir cette jeune association, son activité depuis sa création, des conseils de lecture, des interviews et documents sur Robert Chambeiron, des vidéos d’interviews de figures de la Résistance comme Raymond Aubrac et plus largement beaucoup d’informations sur l’actualité de la Résistance.

De plus, vous pouvez dès aujourd’hui contacter l’association à l’adresse suivante
contact@advr.fr

Alors rendez-vous sur advr.fr

LOGO_ADVR

 

« Les Résistants »

resistantVient de paraître : « Les Résistants », Éditions Belin

Ce bel ouvrage s’appuie sur la très riche collection d’archives du Musée de la Résistance nationale. Il se nourrit des histoires des hommes et des femmes – illustres ou anonymes – dont les documents et les souvenirs sont conservés au musée de la Résistance nationale et qui, par leurs actes, ont résisté aux Occupants et à l’Etat français. Il est organisé en dix chapitres thématiques complétés par de nombreux aperçus thématiques et focus, mis en perspective par 365 documents dont 311 sont issus de la collection du MRN.
Cette synthèse de l’histoire de la Résistance ne vise pas l’exhaustivité mais à restituer aux acteurs toute leur place. Il s’agit également de rendre compte de la Résistance dans la diversité de ses modes d’actions, de sa persistance y compris dans les lieux les plus improbables comme les prisons et les camps. Cette histoire de la Résistance, les auteurs la voulaient accessible au grand public. Si l’ouvrage intègre les développements les plus récents de la recherche universitaire, il bannit tout conceptualisme et intègre tout au contraire de très nombreux exemples concrets pour étayer le propos et rester au plus près des archives et des documents. Ce sont donc les documents qui charpentent le récit, en génèrent le propos. Les auteurs ont ainsi voulu retrouver les histoires individuelles derrière les documents. L’ouvrage fait ainsi la part belle aux résistants de base, à l’action quotidienne sans laquelle les actions les plus spectaculaires n’auraient jamais pu se produire.
L’album Les résistants est donc une histoire incarnée qui permet de rencontrer la Résistance au travers des hommes et des femmes, français et étrangers, qui ont fait la Résistance et de les découvrir au travers des archives et des documents qu’ils ont produits dans la clandestinité.

Les Résistants
Collectif (25 auteurs : membres du personnel du MRN, membres de l’association, membres du Conseil scientifique, donateurs ou encore amis du MRN) – 365 illustrations – Editions Belin – 272 pages – 39 euros

Découvrez en ligne le numéro 255 de Chateaubriant

255 - copie

Colloque « 1944 » : parution de la brochure

colloque_1944_ok - copieLa brochure consacrée au colloque que nous avons organisé en décembre 2014 va être éditée dans les jours qui viennent. Elle porte pour titre : La Libération du territoire, le retour à la République. Elle contient l’intégrale des communications qui ont été présentées lors de cette réunion qui s’est déroulée le 12 décembre 2014 dans les locaux de la mairie de Paris.

Programme
1) 1944, par Guy Krivopissko
2) La radicalisation de la répression en 1944, par Thomas Fontaine
3) Le général Dietrich Von Choltitz à t’il sauvé Paris ? par Stefan Mertens
4) Le rôle des maquis au cours de l’année 1944, par Fabrice Grenard
5) Les acteurs de la Libération et l’Amalgame, par Michel Pigelet
6) Les Femmes et la Libération de Paris, par Christine Levisse-Touzé
7) Les Commissaires de la République en 1944, par Charles-Louis Foulon
8) Le Retour à la Démocratie, par Agathe Demerssman

Cette brochure vous sera envoyée à domicile. Il vous suffit de remplir le bon de commande ci-dessous.

TÉLÉCHARGER LE BON DE COMMANDE

Appel à informations

Entre histoire et mémoire : recherche et étude de témoignages d’enfants de résistants morts  en raison de leur engagement pendant la seconde guerre mondiale

PRÉSENTATION

Dans le cadre d’un doctorat en histoire commencé à l’automne 2013 à l’Université Paris 1 sous la direction de Denis Peschanski, nous lançons cet appel à informations.
Le projet du doctorat est d’étudier la mémoire des enfants dont un ou les parents sont morts en raison de leur engagement (fusillés, déportés de répression…) sur l’ensemble du territoire national ou en Allemagne.
Les témoignages recueillis seront étudiés comme les autres informations disponibles aujourd’hui (documents, livres, articles de revues, coupures de presse, interviews, vidéos, objets, lieux de mémoire…)
Toute personne en possession de documents, ou susceptible de détenir des informations sur le sujet, est invitée à nous en faire part.
Tout ce qui concerne la mémoire de la « génération ayant suivi la Libération », autour d’un événement ou d’une personne, peut être utile.

INFORMATIONS INDISPENSABLES

N’oubliez pas de nous préciser vos nom(s), prénom(s), adresse postale, adresse « mail »…
Cela nous permettra, si vous le souhaitez, de vous tenir informés de l’avancée des recherches.
Si possible, précisez-nous : qui, quoi, où, quand, comment et pourquoi…

CONTACTS

Georges Duffau-Epstein : georgesduffau@orange.fr (ou bien : courrier postal à l’ANFFMRF-A, 4 rue de Jouy – 75004 Paris)
Vincent Verdese : vincentverdese@gmail.com (Musée de la Résistance nationale, 88 avenue Marx Dormoy, 94500 Champigny-sur-Marne – 01.48.81.00.80

« Les Fusillés »

The open book with a pure cover

LES FUSILLES 1940-1944 – Dictionnaire biographique des fusillés et éxécutés par condamnation et comme otages pendant la Seconde Guerre mondiale

« L’avenir nous redonnera la place qui nous convient. » Georges Pitard, fusillé le 20 septembre 1941, au Mont-Valérien, dans sa dernière lettre à sa mère.

Les Éditions de l’Atelier vont publier ce 4 mai un livre hors norme : Les fusillés (1940-1944). Fruit d’un travail de huit années porté par plus de cents auteurs, ce livre rassemblera l’ensemble des biographies des fusillés de la Seconde Guerre mondiale. Au moment où l’on commémore les 70 ans de la victoire des Alliés sur le régime nazie, dans un contexte de résurgence de l’extrême droite en France et en Europe, cette aventure éditoriale revêt une portée symbolique et citoyenne particulièrement forte.
Les parcours d’engagements de ces hommes et femmes qui subirent l’appareil répressif mis en place par les occupants nazis, les fascistes italiens et les autorités de Vichy méritent d’être connus et reconnus. Pour faire entendre les voix de celles et ceux qui ont donné leur vie pour que nous vivions libres et qu’ils restent présents à nos mémoires, nous vous informons que plus de vingt événements sont organisés à l’occasion de la parution de ce livre sans équivalent : à Paris, nous vous invitons le 7 mai à l’Hôtel de Ville où se relaieront des personnalités, des familles de fusillés, des comédiens, des historiens, des lycéens. En province, dans de nombreuses villes, plusieurs événements dont vous trouverez la liste ci-dessous vont avoir lieu.
Lire ces biographies inédites, donner à entendre les dernières lettres et les dernières paroles de ces hommes et ces femmes, débattre de la portée de ce travail historique exceptionnel et se remémorer partout en France leurs engagements, tel est l’enjeu de ce livre auquel nous souhaitons vous associer aujourd’hui.

Les fusillés (1940-1944) Sous la direction de Claude Pennetier, Jean-Pierre Besse, Thomas Pouty et Delphine Leneveu
Les Éditions de l’Atelier – 1952 pages – 200 photos – 30 €

Mont-Valérien 2015

Samedi 30 mai – Nous sommes sur l’esplanade « Abbé Stock », face au Mémorial de la France combattante où va débuter comme chaque année la cérémonie d’hommage aux Fusillés du Mont-Valérien et de l’Ile-de-France. Un spectacle s’achève et le public applaudit les artistes, Sophie de La Rochefoucauld, Viviane Théophilidès, Anna Kupfer et les jeunes, filles et garçons, du Lycée d’Aubervilliers qui, par des poèmes et des chants, viennent de témoigner « du retour des déportés et de la victoire sur le nazisme ».

LIRE LA SUITE

Capture d’écran 2016-02-11 à 11.26.03

Journée de la Résistance, 27 mai 2015

Village des associations

Paris 27 mai 2015, mairie du 14ème arrondissement : dans le cadre de la Journée nationale de la Résistance, à l’initiative du Comité Parisien de Libération, près de 60 associations ont organisé un village associatif provisoire. Chaque organisme y participant disposait d’un stand qui lui permettait de présenter ses activités au public, de favoriser des rencontres et développer des débats. De nombreux visiteurs ont fréquenté le village durant toute la journée. Les échanges furent extrêmement fructueux et, avant de se séparer, les organisateurs ont décidé de renouveler l’initiative en 2016 : cela se déroulera à la mairie du 19ème arrondissement de Paris.
Dans une salle toute proche, deux œuvres théâtrales ont été présentées avec succès.
Tout au long de la journée, des artistes des rues sont venus animer le village. Une fresque a été réalisée sur le thème « Dessiner, c’est résister ».
Une cérémonie s’est tenue devant le monument aux morts, en présence d’un représentant du Secrétaire d’état aux Anciens combattants et de Madame la Maire du 14ème. Il est bien évident que notre association était bien présente.
Sur l’ensemble du territoire national, des manifestations de même inspiration se sont déroulées, rassemblant une assistance nombreuse. Cette seconde Journée de la Résistance visait à rappeler et faire connaître les valeurs du programme du Conseil National de la Résistance. Nous ne pouvons que nous en féliciter.
G. D-E