Month: juin 2016

QUESTIONNAIRE

Madame, Monsieur
Vous trouverez ci-joint un questionnaire rédigé par Vincent Verdese, étudiant, qui réalise une thèse de doctorat consacrée aux enfants de fusillés et massacrés.
Ce travail est effectué sous l’autorité de Denis Peschanski, directeur de recherches au CNRS. Alors que de nombreux travaux se sont penchés sur les enfants des déportés la recherche universitaire ne s’était jamais intéressée aux enfants de fusillés et massacrés.
Notre association a soutenu dés le début cette initiative en apportant une contribution à son financement.
Nous connaissons Vincent Verdese car il a dépouillé les archives que nous avons remis au Musée de la Résistance Nationale de Champigny.
Nous encourageons nos adhérents à remplir ce questionnaire et à le diffuser auprès de leurs connaissances susceptibles d’être concernées.
Vous pouvez vous procurer le questionnaire en cliquant sur le lien ci-dessous.
En espérant que vous pourrez participer à cette recherche, je reste à votre disposition pour vous fournir tout renseignement complémentaire.
Amicalement.

 Jean Darracq, Président de l’ANFFMRFA

TÉLÉCHARGER LE QUESTIONNAIRE

 

Découvrez en ligne le numéro 256 de Chateaubriant

CHATEAUBRIANT_256 - copie

MONT VALÉRIEN, 4 JUIN 2016

Le promeneur qui découvre l’esplanade du Mont Valérien le 3 juin en fin d’après midi est surpris de constater qu’elle est envahie par de jeunes lycéens qui jouent, sur la scène qui occupe exceptionnellement le lieu, un spectacle consacré à « Résister par l’Art et la Littérature ». Il s’agit de trois classes du lycée Le Corbusier d’Aubervilliers qui sous la direction de trois acteurs de la Compagnie des Tréteaux de France (dirigée par Robin Renucci) répètent le spectacle qu’ils vont jouer le lendemain devant les participants à la cérémonie d’hommage aux fusillés du Mont Valérien.
Effectivement le 4 juin le spectacle commence précédé de la lecture par Robin Renucci de la dernière lettre de France Bloch-Serrazin guillotinée par les nazis.
Les jeunes lycéens nous communiquent leur enthousiasme et les acclamations qu’ils reçoivent à la fin de leur prestation sont méritées. Conçue à partir de textes lus à la BBC par les membres de l’émission « Les Français parlent aux Français », l’évocation historique nous plonge au sein de cette période héroïque et nous fait revivre toute les années de la seconde guerre mondiale. Quel travail ! Un grand merci à tous ceux qui ont conçu et interprété ce magnifique hommage. Oui un grand merci à Evelyne Loew, Judith d’Aleazzo, Julien Leonelli, Sylvain Méallet et aux lycéens.
Il faut souligner que cette année la scène était installée face aux gradins du Mémorial de la France Combattante et que cette disposition apportait une nouvelle solennité au spectacle.
La cérémonie, toujours très digne, était placée sous le signe de la jeunesse .Les lauréats du Concours National de la Résistance et de la déportation des Alpes Maritimes étaient présents ainsi que les élèves du Lycée Allemand de Paris.
Il en était de même d’une classe du Collège Danton de Levallois.
La pluie nous ayant épargné nous avons pu profiter de tout ce qui avait été prévu par les organisateurs. Je citerai la Musique des Gardiens de la Paix de Paris , présente pour la première fois, la chorale L’UT en Chœur et les comédiens des Tréteaux de France qui ont lu dans la clairière d’émouvantes lettres de fusillés.

 Georges DUFFAU-EPSTEIN

VIDÉO DU SPECTACLE

LA JOURNÉE NATIONALE DE LA RÉSISTANCE 27 MAI 2016

Pour la troisième année consécutive les associations réunies à l’initiative du Comité Parisien de Libération ont organisé des manifestations afin de célébrer dignement ce jour anniversaire de la première réunion du Conseil National de la Résistance.
92 associations, chiffre record, ont uni leurs forces pour que cette initiative ait un grand retentissement. Il n’est pas exagéré de dire que l’objectif est atteint et que la réussite est complète.
Devant la mairie du 19éme arrondissement de Paris un village des associations a accueilli tout au long de la journée les nombreux visiteurs qui souhaitaient s’informer.
Ceux-ci ont pu de plus applaudir les artistes qui se produisaient sur la scène qui complétait le village.

20160527_130510
Reprenons l’ensemble des manifestations une par une. Le 26 mai, en fin d’après midi a été inaugurée, dans l’Espace Niemeyer place du Colonel Fabien l’exposition « A L’APPEL DE LA LIBERTE : RESISTER PAR LA CULTURE ». Proposée par 7 musées elle réunit des ouvres ayant trait à l’art et la culture durant la période de la Résistance. Sous l’impulsion de sa commissaire, Agathe Demersseman, les musées ont proposé au public un vaste choix de documents qui montrent comment « La culture »  a participé au combat pour la liberté.
Devant la mairie du 19éme arrondissement, sur les grilles du jardin des Buttes Chaumont une exposition de dessins « de Résistance » est visible pendant trois mois.

20160527_115009

Dans son prolongement Popov artiste de rue a réalisé un dessin sur le mur de la voie de chemin de fer de petite ceinture un magnifique « Graf » qui rappelle l’action héroïque de Madeleine Riffaud, à cet endroit, lors de la Libération de Paris en août 1944.
Une cérémonie d’hommage s’est déroulée devant le monument aux morts en présence d’une assistance très nombreuse.

20160527_113216
L’après midi un concert s’est déroulé à la maison de la radio. Les musiciens ont interprété des œuvres de musiciens résistants, accompagné par des textes préparés et lus par la Compagnie des Tréteaux de France.
Le comité d’entente des Anciens Combattants du 19éme avait préparé un parcours de mémoire à l’intention des scolaires. Il a été fréquenté par les élèves des établissements de l’arrondissement.
Notre association était présente toute la journée au sein du village des associations. Nous avons présenté l’exposition consacrée à Lucien Sampaix dans la salle des fêtes de la mairie et de membres de la famille Sampaix ont participé à la rencontre avec les scolaires le 26juin.

20160527_114418
Toutes les associations ont décidé de reconduire l’initiative en 2017. Une nouvelle mairie d’arrondissement nous accueillera.

Georges DUFFAU