Category: Non classé (page 1 of 7)

Le N°269 de Châteaubriant est paru

JNR 2019 – Découvrez « Huit jours et une nuit », le spectacle 2019 au Mont Valérien

Conférence « Destins croisés de trois frères sous l’occupation »

Journée Nationale de la Résistance 2019 : Programme et invitation

Programme de la Journée Nationale de la Résistance 2019.

Cette année  sera le 75e anniversaire de la libération de Paris, ce qui donne à cette JNR un caractère particulier.

La date du 27 mai pour commémorer la Résistance intérieure  a été choisie en souvenir de la première réunion du Conseil National de la Résistance (CNR), le 27 mai 1943 au 48 rue du Four, dans le 6e arrondissement de Paris.

Article : « Alain Simonnet, mémoire vivante de la Résistance »

Alain Simonnet, ainsi que notre association, souhaitent que les étrangers fusillés non considérés comme Résistants (ce qui n’est souvent pas le cas) puissent bénéficier de la mention Mort Pour la France.

Humanité du 9 mai 2019

Cérémonies 2019 au Mont Valérien

Rejoignez notre page Facebook

En cliquant sur @FusillesResistance

1944-2019: 75 ANS DE LA LIBERATION / JNR 2019, le 27 mai, place de la République !

Parution de CHÂTEAUBRIANT N°268

Retour sur les cérémonies d’hommage aux fusillés du 15 décembre 1941 dans le 12e arrondissement de Paris

Trois actions, le samedi 15 décembre 2018, ont marqué l’hommage aux fusillés  : l’inauguration d’une plaque en souvenir des 3 fusillés de la rue Traversière, la présentation de notre exposition à la mairie, la cérémonie patriotique au monument aux morts et à la mairie.

L’exposition sur les otages de notre association est resté visible pendant 15 jours dans la mairie du 12e. Sa localisation devant la salle des mariages a permis sa consultation par de nombreux habitants.
L’inauguration de la plaque du 35 rue Traversière en hommage aux trois fusillés de la rue : Raymond BALLET, Octave LAMAND, Hermann SCHIPKE (voir leur biographies p. 10) en présence de Mme Brigitte VELAY-BOSC maire adjoint à la mémoire du 12e arrondissement représentant Mme Catherine BARATTI-ELBAZ maire du 12e, Mme Colette KOEBERLE maire-adjoint de Vigneux-sur-Seine (91) accompagnée de représentants de l’ARAC et de Nicolas BONNET, Président du groupe communiste du conseil municipal de Paris. M. Daniel MERIC du Comité d’Entente des anciens combattants de la RATP a rappelé la vie de Raymond BALLET et Mme Brigitte VELAY-BOSC est intervenue pour la municipalité du 12e. Au delà de cette pose de plaque, il convient de signaler que c’est l’aboutissement de plusieurs années de démarches du fait du refus de propriétaires d’immeubles de la rue Traversière. Pour contourner ces refus rendant impossible la pose de plaque commémorative, les services compétents de la ville de Paris ont posé la plaque sur un immeuble HLM. Il faut aussi signaler la difficulté de trouver les familles des martyrs en ce qui concerne Raymond BALLET et de faire participer la famille connue de Octave LAMAND habitant le Havre. En revanche, un neveu de Hermann SCHIPKE retrouvé à notre demande par le Mémorial de la Shoah a pu être présent. A noter également que, contrairement aux indications de la plaque, Hermann SCHIPKE était domicilié au 38 de la rue Traversière et non au 58. Une mauvaise transcription de son adresse dans des documents administratifs a provoqué cette erreur. Ces quelques remarques complémentaires montrent les obstacles inhérents à la propriété privée des immeubles pour rendre hommage à nos martyrs, la possibilité de retrouver encore des parents et aussi les erreurs de transcriptions dans les documents administratifs.
Pour cette cérémonie patriotique au monument aux morts du 12e, de nombreux drapeaux étaient présents, accompagnés par le Souvenir Français en plus des drapeaux habituels de nos associations. Jacques WENING, cousin de Hermann SCHIPKE est intervenu pour rappeler sa mémoire ainsi que Mme VELAY-BOSC pour la municipalité et Nicolas BONNET, Président du groupe communiste du conseil municipal de Paris. Jean DARRACQ au nom de notre association a d’abord remercié l’ensemble des aides, notamment de la municipalité du 12e qui a permis cet hommage ainsi que la Ville de Paris pour la plaque de la rue Traversière. Il a rappelé la mémoire d’Octave LAMAND et Joseph FRIDMAN fusillés le 15 décembre 1941 et souligné que Hermann SCHIPKE et Joseph FRIDMAN n’ont pas obtenu la mention Mort pour la France. Ils sont considérés par l’administration comme « étrangers » alors que la plupart des fusillés du 15 décembre Résistants français de souche ou étrangers naturalisés ont obtenu cette mention.
C’est pour notre association une anomalie et nous poursuivrons les démarches pour la supprimer.

Older posts