Author: ANFFMRF_A (page 2 of 7)

Parution de CHÂTEAUBRIANT N°268

Retour sur les cérémonies d’hommage aux fusillés du 15 décembre 1941 dans le 12e arrondissement de Paris

Trois actions, le samedi 15 décembre 2018, ont marqué l’hommage aux fusillés  : l’inauguration d’une plaque en souvenir des 3 fusillés de la rue Traversière, la présentation de notre exposition à la mairie, la cérémonie patriotique au monument aux morts et à la mairie.

L’exposition sur les otages de notre association est resté visible pendant 15 jours dans la mairie du 12e. Sa localisation devant la salle des mariages a permis sa consultation par de nombreux habitants.
L’inauguration de la plaque du 35 rue Traversière en hommage aux trois fusillés de la rue : Raymond BALLET, Octave LAMAND, Hermann SCHIPKE (voir leur biographies p. 10) en présence de Mme Brigitte VELAY-BOSC maire adjoint à la mémoire du 12e arrondissement représentant Mme Catherine BARATTI-ELBAZ maire du 12e, Mme Colette KOEBERLE maire-adjoint de Vigneux-sur-Seine (91) accompagnée de représentants de l’ARAC et de Nicolas BONNET, Président du groupe communiste du conseil municipal de Paris. M. Daniel MERIC du Comité d’Entente des anciens combattants de la RATP a rappelé la vie de Raymond BALLET et Mme Brigitte VELAY-BOSC est intervenue pour la municipalité du 12e. Au delà de cette pose de plaque, il convient de signaler que c’est l’aboutissement de plusieurs années de démarches du fait du refus de propriétaires d’immeubles de la rue Traversière. Pour contourner ces refus rendant impossible la pose de plaque commémorative, les services compétents de la ville de Paris ont posé la plaque sur un immeuble HLM. Il faut aussi signaler la difficulté de trouver les familles des martyrs en ce qui concerne Raymond BALLET et de faire participer la famille connue de Octave LAMAND habitant le Havre. En revanche, un neveu de Hermann SCHIPKE retrouvé à notre demande par le Mémorial de la Shoah a pu être présent. A noter également que, contrairement aux indications de la plaque, Hermann SCHIPKE était domicilié au 38 de la rue Traversière et non au 58. Une mauvaise transcription de son adresse dans des documents administratifs a provoqué cette erreur. Ces quelques remarques complémentaires montrent les obstacles inhérents à la propriété privée des immeubles pour rendre hommage à nos martyrs, la possibilité de retrouver encore des parents et aussi les erreurs de transcriptions dans les documents administratifs.
Pour cette cérémonie patriotique au monument aux morts du 12e, de nombreux drapeaux étaient présents, accompagnés par le Souvenir Français en plus des drapeaux habituels de nos associations. Jacques WENING, cousin de Hermann SCHIPKE est intervenu pour rappeler sa mémoire ainsi que Mme VELAY-BOSC pour la municipalité et Nicolas BONNET, Président du groupe communiste du conseil municipal de Paris. Jean DARRACQ au nom de notre association a d’abord remercié l’ensemble des aides, notamment de la municipalité du 12e qui a permis cet hommage ainsi que la Ville de Paris pour la plaque de la rue Traversière. Il a rappelé la mémoire d’Octave LAMAND et Joseph FRIDMAN fusillés le 15 décembre 1941 et souligné que Hermann SCHIPKE et Joseph FRIDMAN n’ont pas obtenu la mention Mort pour la France. Ils sont considérés par l’administration comme « étrangers » alors que la plupart des fusillés du 15 décembre Résistants français de souche ou étrangers naturalisés ont obtenu cette mention.
C’est pour notre association une anomalie et nous poursuivrons les démarches pour la supprimer.

Conférence | « Joseph Epstein, figure méconnue d’un chef de la Résistance »

Le 11 avril marque les 75 ans de l’exécution de Joseph Epstein au Mont-Valérien. Afin de rendre hommage au parcours de cet homme « bon pour la légende », le mémorial du Mont-Valérien organise une rencontre à l’Agora. Conférence à deux voix, menée par Pascal Convert et Georges Duffau-Epstein, celle-ci permettra de lever le voile sur une figure méconnue d’un chef de la Résistance.

Né en Pologne en 1911, Juif, issu d’une famille cultivée, exilé en France en 1932, communiste, combattant des Brigades internationales, Joseph Epstein est le chef de l’ensemble des FTP – Francs-tireurs partisans – de la région parisienne. Figure trop peu connue, son rôle fut pourtant central dans la réalisation des actions contre l’occupant perpétrées par les FTP, dans la région parisienne. Clandestin, connu sous le nom de « Colonel Gilles », son engagement, son parcours, font de lui une figure majeure de la Résistance, une trajectoire hors-du-commun qui doit être transmise.

« Joseph Epstein, bon pour la légende »

C’est le souhait porté par les deux intervenants. Georges Duffau-Epstein, fils de Joseph Epstein, président de l’association pour le souvenir des fusillés du Mont-Valérien et d’Île-de-France, et Pascal Convert, artiste-plasticien, « sculpteur de mémoire » ont entrepris depuis une dizaine d’année un travail de mémoire et de transmission conséquent. Leurs réalisations ouvrage, sculptures, sérigraphies et documentaire pour revenir sur les traces du résistant, seront mises en valeur lors de cette soirée. Pour illustrer leurs propos, des extraits du documentaire « Joseph Epstein, bon pour la légende » seront diffusés, des œuvres réalisées par Pascal Convert sur l’amour paternel que portait Joseph Epstein à son fils seront affichées.

Rendez-vous le mercredi 10 avril à 20h | Agora, maison des initiatives citoyennes de Nanterre
Entrée gratuite | Inscription nécessaire par e-mail : reservation@mont-valerien.fr

Vidéos de la JNR 2018

RETROUVEZ TOUTES LES VIDÉOS

Journée hommage au Groupe Manouchian

Rino Della Negra, un jeune footballeur du groupe FTP-MANOUCHIAN

Cette rencontre autour de la figure de Rino Della Negra, permettra de revenir sur le parcours de cet homme, ailier droit du Red Star de Saint-Ouen et membre des Francs-Tireurs Partisans Main d’Œuvre Immigrée – FTP-MOI, au sein groupe Manouchian. Rino Della Negra fut fusillé au Mont-Valérien le 21 février 1944.
Aujourd’hui, son destin exceptionnel et son engagement font de lui une figure historique et emblématique du club de Saint-Ouen, le Red Star.

Les deux historiens reviendront sur ce parcours exceptionnel et présenteront, lors de leur intervention, des documents d’archives et des témoignages inédits issus de leurs récentes études.
Celles-ci aboutiront à la publication, en 2019, d’un ouvrage sur la vie de Rino Della Negra.

Mardi 5 février | 18h30 | Préfecture des Hauts-de-Seine
Entrée gratuite | Réservation obligatoire : http://bit.ly/RinoDellaNegra
Cette conférence d’ouverture de la troisième édition des Rendez-Vous du Mont-Valérien est programmée dans le cadre du 75ème anniversaire de l’exécution des membres de l’Affiche Rouge, fusillés le 21 février 1944 au Mont-Valérien.

INSCRIPTION

Les Rendez-vous du Mont-Valérien » sont organisés par l’ONACVG et le ministère des Armées (DPMA) en partenariat avec la préfecture des Hauts-de-Seine et avec le soutien de l’Education Nationale et de l’Association des Professeurs d’Histoire-Géographie »
Informations pratiques

5 février 2019 | 18h30 | Préfecture des Hauts-de-Seine
167-177 avenue Frédéric et Irène Joliot-Curie | Plan d’accès
Entrée gratuite | Inscription obligatoire via ce formulaire
Inscription nécessaire avant le 4 février 2019

Parution du N°267 de Châteaubriant

Hommage au groupe Manouchian

Parution du numéro 228 de « Notre Musée », revue trimestrielle

Au sommaire de ce numéro, vous trouverez en particulier un entretien avec Georges Duffau-Epstein évoquant la récente donation des archives de son père Joseph Epstein au MRN ; ainsi que des informations sur les réalisations des sites et associations qui composent le réseau Musée de la Résistance nationale ; des comptes rendus d’initiatives organisées par le MRN et des notes de lecture.
Pour s’abonner à la revue, il suffit de nous retourner ce bulletin d’adhésion.

Projection du film « Ils étaient 48 »

Older posts Newer posts